Les sources de financement pour les startups

//Les sources de financement pour les startups

Les sources de financement pour les startups

Lorsqu’une nouvelle entreprise veut se lancer, elle bénéficie de plusieurs moyens pour choisir sa ou ses sources de financement. Omis son propre capital, l’entreprise sera plus en sécurité si elle possède des sources directes ou indirectes de financement. Avant de chercher à se financer, la startup devra d’abord établir un plan financier, un cahier des charges, …

Qu’est-ce qu’une startup

startup-financementUne startup est une jeune entreprise qui est généralement à la recherche de fonds afin d’accroître son rendement et d’assurer son bon fonctionnement. Il faudra donc établir un plan solide pour le projet à créer et trouver des investisseurs. Pour réussir à convaincre des investisseurs, trois questions sont à se poser : Mon idée est-elle financièrement viable ? De combien d’argent ai-je besoin ? A quel moment dois-je choisir des investisseurs ?

Obtenir des fonds permettra à la startup de recruter des personnes qualifiées, d’acheter du matériel performant ou encore d’assurer le bon fonctionnement de l’entreprise. Selon le site AGICAP, huit startups sur dix font faillite à cause d’une mauvaise gestion des moyens de financement. Il faudra donc présenter un business plan viable car les investisseurs veulent assurer leur retour sur investissement.

Diverses sources pour lever des fonds

Les fonds internes

  • L’autofinancement

L’autofinancement se décrit par une entreprise ou un ménage qui finance lui-même son activité ou encore ses investissements grâce à son capital, sa propre rentabilité, son épargne ou encore ses amortissements comptables. Pour vérifier que votre entreprise est viable grâce à la source d’autofinancement, il faudra calculer la CAF (capacité d’autofinancement).

    • Avantages : Il n’y a pas de dettes contractées, il y a une autonomie de la prise de décision par les fondateurs et l’entreprise n’est dépendante d’aucuns facteurs externes.
    • Inconvénients : L’entreprise dispose de moyens ainsi que de ressources financières limités.

L’autofinancement assure l’indépendance financière d’une entreprise et permet également d’accroître sa capacité d’endettement. Ce mode de financement permet également d’augmenter les capitaux propres et donc d’améliorer la garantie de la société.

  • Le capital propre

Toute nouvelle entreprise créée possède un capital de départ apporté par son ou ses fondateurs. Pour une société anonyme, le capital minimum est de 61.500 euros. Pour une SRL, le capital minimum doit être de 18.550 euros. La famille peut également choisir d’augmenter le capital de départ de l’entreprise. Le capital seul ne permet pas le bon fonctionnement et la viabilité d’une entreprise à long terme, il faut impérativement choisir un moyen de financement plus adapté.

  • Les apports personnels des associés en compte courant

Ces apports sont présents grâce aux prêts des associés envers l’entreprise. Ces apports doivent être remboursés et ils génèrent des intérêts. L’argent prêté par les associés ne sera pas compris dans le capital.

Les fonds externes

  • Le crowdfunding

Le crowdfunding  se résume à proposer un sujet sur une plateforme réservée à cet effet. Il faut ensuite choisir le montant souhaité. Un appel sera ensuite lancé à différents investisseurs potentiels. La plupart du temps, les montants mis en jeux sont peu élevés. Néanmoins, l’addition de ceux-ci permettent d’atteindre rapidement le budget souhaité. Les personnes contactées peuvent également devenir des clients potentiels. Le retour sur investissement peut avoir quatre aspects différents.

    • Une participation aux bénéfices sur le chiffre d’affaire : Les investisseurs obtiennent un bénéfice sur le chiffre d’affaire.
    • Des dons et récompenses : Les investisseurs peuvent recevoir des dons ou des récompenses tels que des cadeaux, des billets pour un concert, …
    • Des actions : Les investisseurs reçoivent des actions provenant de la société.
    • Des prêts : Les investisseurs prêtent de l’argent à une entreprise et celle-ci devra les rembourser dans une période prédéterminée.

L’avantages pour les investisseurs est qu’ils n’ont pas de lien avec les marchés financiers et il n’y a pas de risques envers eux si le projet n’est pas soutenu.

Il existe différentes plateformes sur internet pour le crowdfunding dans le monde entier. Pour la Belgique, il y a par exemple : Angel.me, Spreds, CroFun ou encore Look&Fin.

  • Le leasing

Le leasing qui est également appelé « crédit-bail » consiste à mettre à disposition un bien avec une option d’achat assez intéressante. L’entreprise aura alors le statut de locataire. Les sociétés choisissent généralement d’avoir recours au leasing pour les voitures de sociétés. Ce n’est pas le mode de financement le plus approprié dans le lancement d’une entreprise.

  • Le financement par la banque

C’est un mode de financement parmi les plus utilisés par les sociétés. Il va falloir créer un business plan  afin de convaincre les banques que votre projet est viable dans le but qu’elles vous prêtent de l’argent. Si la société ne génère pas encore de revenus, il va falloir utiliser une garantie au cas où le projet ne fonctionnerait pas. Il faudra également prendre en compte les intérêts à payer à la banque sur le montant emprunté. L’avantage de ce mode de financement est que la banque en vous accordant un prêt ne bénéficiera pas de parts et qu’elle ne prendra pas de décision vis-à-vis de l’entreprise.

  • Le crédit fournisseur

Beaucoup d’entreprises utilisent ce mode de financement. Néanmoins, comme pour le crédit bancaire si votre entreprise débute, votre fournisseur n’acceptera pas toujours de vous accorder un crédit. Tant que les fournisseurs n’auront pas testé votre fiabilité, il demanderont souvent un paiement au comptant. Il faudra donc négocier avec vos partenaires et également leur apporter une preuve de votre confiance et de votre fiabilité.

  • Le business angel

Le business angel est également appelé l’investisseur providentiel. Son but est de soutenir financièrement un nouveau projet par lequel il est attiré. Cette personne mettra également au service de l’entreprise son expérience et ses connaissances dans le domaine entrepreneurial. Le business angel peut être un chef d’entreprise à la retraite, un entrepreneur ayant revendu sa société, … et il apportera des conseils à l’entrepreneur. Ce mode de financement est donc très utile pour une startup car cela permet à une personne ayant de l’expérience d’apporter de l’aide et de donner son point de vue.

  • Les microcrédits

Les microcrédits sont généralement destinés aux entrepreneurs n’ayant pas réussi à obtenir de prêt bancaire. Cependant, ce mode de financement n’est pas très adapté et génère un fort taux d’intérêt. Cette méthode est très efficace pour les personnes devant faire une dépense imprévue ou qui n’ont pas les moyens nécessaire directement.

En effet, les microcrédits permettent de financer des petites dépenses qui n’auraient pas étés prévues. Pour lancer son entreprise, ça n’est pas le meilleur moyen de financement. Néanmoins, il est utile en cas d’urgence. Il existe trois types de microcrédits.

    • Le microcrédit pour les particuliers : C’est l’ensemble des petits montants. Il permettra de financer un achat ou la réparation d’un véhicule. Pour obtenir un prêt, il faut impérativement que l’argent serve à des fins professionnelles.
    • Le microcrédit professionnel : Ce prêt est accordé aux demandeurs d’emploi ainsi qu’aux personnes voulant changer de vie grâce à un projet d’entreprise. Ce mode est donc utile pour les personnes au chômage et les entrepreneurs.
    • Le microcrédit pour les jeunes : Ce type de microcrédit a été créée dans le but de venir en aide aux étudiants ou aux jeunes entrepreneurs qui veulent se lancer dans la création d’un projet. Ce prêt est garanti par l’Etat et par la banque prêteuse. De plus, les intérêts de ce type de prêt sont généralement peu élevés.
  • Les subventions

Les institutions publiques peuvent parfois accorder des subventions pour une startup. Pour la Belgique, il y a trois régions. Elles possèdent toutes un endroit où s’informer à propos de ces aides car en fonction de l’endroit où l’on se trouve, les aides ne sont pas les mêmes.

Conclusion

En conclusion, une entreprise qui débute sera presque à chaque fois obligée de choisir des modes de financement dans le but d’accroître l’activité de l’entreprise ainsi que pour assurer sa viabilité. Pour inciter des investisseurs à financer un projet, il faudra préparer un plan solide, sérieux et convaincant. Les meilleurs modes de financement sont les crédits octroyés par les banques, le crowdfunding ainsi que le business angel. Pour ma part, ce sont les moyens les plus rentables et efficaces pour atteindre ses objectifs rapidement.

Hankard Maëlle.

 

Email

2020-05-18T18:45:15+01:00