Bachelier en Marketing : les travaux de groupes

//Bachelier en Marketing : les travaux de groupes

Bachelier en Marketing : les travaux de groupes

En débutant un bachelier en marketing, j’ai vite compris que les travaux de groupe étaient très présents durant les trois années du bachelier. L’objectif de la formation est  de nous préparer au marché du travail où nous serons amenés à travailler sur des projets avec nos futurs collègues.

Voilà comment se passent ces travaux.

Relations sociales entre étudiants en marketing et organisation

Grâce aux travaux de groupe, la glace est vite brisée entre les étudiants. C’est un point positif pour ceux qui sont un peu introvertis. Directement, ils sont amenés à collaborer et parler avec d’autres étudiants.

Les loups solitaires devront devenir des loups sociaux car un des principaux challenges quand on fait un bachelier en marketing, c’est d’apprendre à travailler ensemble.

Les premières craintes dues au fait que l’on a peur de perdre des points si les autres membres du groupe ne participent pas assez sont vite dissipées car soit chacun participe au travail soit il en est tenu compte dans l’évaluation.

Très vite nous apprenons à voir les avantages du travail de groupe :

  • A plusieurs, la créativité est beaucoup plus grande
  • Nous pouvons nous consacrer dans le groupe aux tâches que nous préférons
  • Un esprit d’équipe et d’entraide se développe.

Un dicton africain que nous a cité un enseignant est bien représentatif :

If you want to go fast, go alone. If you want to go far, go together.

Sujets des travaux de groupe du Bachelier en marketing

Les aspects pratiques étant mis en avant dans plusieurs cours, les travaux de groupe abordent des sujets très variés.

  • En deuxième année, dans le cadre du cours de publicité, nous avons la possibilité de gérer une campagne de publicité Adwords basée sur des mots clés sponsorisés dans Google.
  • En première année, ce sont les cours de management et de relations publiques qui font appel à la mise en pratique en réalisant, en groupes  le projet d’organisation d’un évènement.
  • En troisième année, le cours de séminaire de création d’entreprises nous met en situation afin de développer de A à Z, un produit ou un service débouchant sur la rédaction d’un business plan en vue de la création d’une startup.

Gagner ensemble, c’est plus sympa que de gagner seul

Des étudiants de la HELdB ont récemment gagné un concours basé sur la création d’un packaging.

Le sentiment de remporter un prix quand on a fait un travail de groupe est indéfinissable tellement c’est magique. Le fait d’avoir réalisé une création à plusieurs et de fêter la victoire ensemble est beaucoup plus intense que le simple fait d’avoir remporter un prix seul.

bachelier-marketing-groupe

Relations sociales entre étudiants en marketing et organisation

Un aspect positif de la Haute école Lucia de Brouckère est que les délais pour remettre des travaux de groupe laissent place à la réflexion tout autant qu’à l’action.

C’est aussi le moment d’apprendre à travailler de manière pratique :

  • trouver des locaux disponibles pour travailler en groupe
  • s’ajouter sur les réseaux sociaux
  • expérimenter des plateformes alternatives pour collaborer en ligne.

C’est une bonne chose également d’essayer de travailler avec différentes personnes et d’être ouvert à différentes méthodes de travail.

Le mieux est de ne pas trop repousser le temps de travail en groupe pour éviter d’éventuelles incompréhensions ou des rush de dernière minute. Dès le début, il est bon d’avoir une idée de ce que l’on va faire et d’immanquablement trouver de bonnes sources d’information. Un des nombreux points positifs du travail en groupe est que l’on peut diviser les tâches à effectuer. Pour cela rien de bien compliqué, il suffit juste de bien équilibrer les tâches et d’un peu de bonne foi.
Quand on fait un bachelier en marketing, il faut apprendre à s’organiser.
L’organisation nous permet d’améliorer le timing et de faire des réunions plus efficaces.
Travailler en dehors des cours, réunions et réseaux sociaux

Sur le campus du Céria où est située la Haute école Lucia de Brouckère, une bibliothèque gratuite est mise à la disposition des étudiants ainsi que des locaux appropriés.

Il est important de faire des réunions dans le cadre d’un travail de groupe; la discussion est le meilleur moyen pour se faire comprendre et pour faire avancer les choses. Laissez place à la parole et incitez-vous à vous poser des questions et même dans les périodes très intenses, des petites réunions de 10 à 20 minutes peuvent être bénéfiques.

Après les heures de cours ou en dehors des réunions, d’autres outils sont disponibles pour travailler ensemble. Plusieurs alternatives sont proposées sur le net mais j’ai déjà pu expérimenter ces 2 solutions.

Outils internet que nous utilisons pour nos travaux

Les groupes Facebook

Facebook est la méthode la plus répandue pour communiquer en ligne pour le moment. Presque tous, voire tous les étudiants sont inscrits sur Facebook avant même de s’inscrire en Bachelier en marketing.

Dans le cadre de nos travaux, ce sont les groupes Facebook qui constituent une excellente plateforme pour travailler … en groupe.
Facebook est efficace car l’on peut partager des fichiers avec son groupe. Pour le brainstorming, des idées peuvent être lancées et comme sur les forums cela peut servir à obtenir des réponses.

Des liens vers des articles pertinents trouvés grâce à notre veille ou de notre recherche d’informations peuvent aussi être partagés via le groupe.

Élément essentiel :

Les notifications sont très importantes pour les groupes. Dès qu’une information ou une publication est postée sur le groupe, nous sommes avertis sur notre smartphone, c’est un plus indéniable.

Trello

Trello est une autre alternative intéressante et gratuite pour travailler en groupe.
Trello est une sorte de tableau à post-it virtuel. Ce tableau nous permet de nous organiser dans un groupe si on l’utilise bien.
La méthodologie que j’ai utilisée sur cette interface est simple : il faut d’abord créer 3 colonnes ou l’on peut placer des post-its virtuels. Une colonne pour les tâches à faire, une autre pour les tâches en cours et la troisième sera dédiée aux tâches qui sont finies.
Trello nous permet d’éviter d’envoyer ou de recevoir plein de messages qui au final embrouillent et ne font pas avancer le travail.
S’il y a des changements ou des tâches qui se rajoutent, un petit coup d’œil dans la bonne colonne nous permet d’avoir un aperçu simple et organisé !

2018-04-15T16:49:04+01:00