Comment créer sa propre marque de vêtements en différentes étapes ?

//Comment créer sa propre marque de vêtements en différentes étapes ?

Comment créer sa propre marque de vêtements en différentes étapes ?

Une marque est un signe distinctif permettant au consommateur de faire la différence entre un produit ou un service d’une entreprise par rapport à ses concurrents. La marque s’appuie sur deux critères : Les éléments physiques (nom, logo, produits, …) et les éléments tangibles (capital, image, …). La marque est donc un repère pour le consommateur.

Comment créer une marque ?

creer-marquePour lancer sa propre marque de vêtements, il faut avoir de la créativité. Afin de pouvoir avoir sa propre identité vis-à-vis des consommateurs, il ne faut pas copier la concurrence.  Ce sera un atout supplémentaire d’avoir des connaissances dans le domaine du marketing et de la logistique. Les études de gestion ou de marketing sont d’une grande aide afin d’atteindre plus rapidement ces objectifs. Cependant, ce n’est pas obligatoire. Avant de se lancer dans une entreprise de prêt-à-porter, il faut analyser les caractéristiques du marché.

Pour ce marché, nous constatons que la création d’entreprises ne cesse d’augmenter. De plus, dans la catégorie des vêtements, le développement est rapide. Il est donc nécessaire de se tenir au courant des nouvelles actualités. Ce développement est causé par la vente en ligne (e-commerce) et les différents styles de vêtements en fonction des saisons. Les soldes sont aussi une des caractéristiques de ce marché.

On peut observer sept segments principaux dans ce marché

  • Le prêt-à-porter féminin : 25% du marché.
  • Le prêt-à-porter masculin : 17% du marché.
  • Les chemises : 16% du marché.
  • Les pulls : 14% du marché.
  • Les sous-vêtements et pyjamas : 13% du marché.
  • Les vêtements pour bébé : 5% du marché.
  • Les autres vêtements : 5% du marché.

On doit également tenir compte de la législation en vigueur lorsqu’on crée une marque. Dans ce cas, on va s’intéresser aux réglementations liées au prêt-à-porter.

Réglementations du prêt-à-porter

  • L’étiquetage : L’étiquetage est la règlementation la plus importante liée au produit. La composition du produit, le pays de fabrication ainsi que les notes concernant l’entretien du produit (séchage, …) doivent êtres notés sur l’étiquette.
  • La vente en magasin : L’affichage des prix doit être indiqué à l’intérieur et à l’extérieur du magasin et un affichage à l’attention du personnel est également obligatoire. Si l’entreprise choisit de faire passer de la musique dans son bâtiment, elle doit payer une redevance à la SACEM (société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique).

Comment lancer et créer une bonne marque ?

  • Étude du marché 

Pour créer sa marque, il faudra réaliser une pré-étude sur le segment du marché visé. Cela permettra de mesurer l’intensité concurrentielle du marché et aussi cerner la stratégie des concurrents (Comment fixent-ils leurs prix ? Qui sont leurs clients ? …). L’étude du segment permet également d’identifier les avantages à développer au sein du marché. Il faudra ensuite déterminer une stratégie marketing afin de réussir à se positionner face à la concurrence et déterminer les clients potentiels. L’étude de marché est souvent considérée comme une perte de temps mais elle est indispensable pour créer son entreprise.

  • L’univers de la marque (identité visuelle) 

L’identité de la marque regroupe l’ensemble des valeurs, des visuels et des communications que les clients associent à la marque. Pour créer son univers, il faut donc être imaginatif  tout en restant simple. Une bonne identité de marque permet de développer la notoriété de l’entreprise, d’apporter confiance et crédibilité aux yeux des clients et aussi d’attirer de nouveaux clients et de fidéliser la clientèle existante.

Pour créer l’identité de la marque, il faudra choisir un nom. Il faudra également définir un public cible, créer un logo et choisir les couleurs. L’image de la marque, les valeurs, la vision, la mission et l’évaluation la concurrence sont également des points à ne pas négliger. Après avoir réalisé ces différentes étapes, il faudra faire un suivi de la marque afin de s’assurer du bon fonctionnement de l’entreprise. Il faudra également vérifier que le nom de la marque est disponible et le déposer. Votre image est ce qui donnera envie au consommateur de venir chez vous, il faut se démarquer de la concurrence.

  • La mission : L’affirmation qui définit le rôle de l’entreprise dans la société. Sa raison d’être, le pourquoi elle a été créée.
  • La vision : Représente la perception mentale du style d’environnement qu’un individu inspire à créer (ce que l’entreprise souhaite devenir).
  • Les valeurs : Les principes qui vont guider l’entreprise.
  • Le public : Identifier précisément les cibles.
  • Réaliser un plan financier et un business plan 

Le plan financier répertorie les investissements, les ressources financières, les frais ainsi que les revenus estimés sur les années à venir. Ce plan permettra de voir si l’entreprise est viable à long terme et si elle peut être rentable. Les risques financiers sont également pris en compte dans le plan financier. Ce plan contient une description de l’activité de l’entreprise, l’estimation du chiffre d’affaires ainsi que le calcul de la rentabilité prévisionnelle et le mode de financement de l’entreprise.

Le business plan contient une description détaillée des activités principales de l’entreprise (produits, services, …), les objectifs, l’étude de marché, l’analyse de la concurrence et le plan marketing. Les atouts de l’entreprise doivent également être répertoriés dans le business plan. Il doit être le plus complet possible.

  • Le cahier des charges 

Le cahier des charges est un document formalisant un besoin. Son but est de détailler les fonctionnalités attendues d’un produit ou d’un service ainsi que ses contraintes. C’est donc un document composé des données fixes (Objectifs, …), de la demande précise ainsi que des données budgétaires et pré-négociatrices.

Il contient donc :

    • Le contexte : La position stratégique du projet.
    • Les objectifs : Les buts recherchés par le demandeur (afin de savoir dans quelle direction aller).
    • Le calendrier : L’avant- le pendant- l’après de l’entreprise.
    • Budget : Recherche de fonds, financement/sponsoring.

Le cahier des charges est donc un document qui doit être respecté lors de la conception d’un projet. Généralement, c’est le maître d’ouvrage du projet qui le rédige.

      • Choisir la forme juridique 

Le statut juridique représente le cadre juridique selon lequel l’entreprise existe au sein d’un système donné. Dans le système juridique est compris le système fiscal et commercial. Ce statut détermine l’activité de l’entreprise ainsi que la manière dont elle doit être perçue par les administrations fiscale et juridique. Il existe de nombreux statuts : SARL, SRL, SA, entreprise individuelle…

Identifier les partenaires fournisseurs et sous-traitants est également important. La plupart des commandes sont produites à l’étranger. Il y a donc généralement un quota minimum de produit à commander. Il faut donc négocier et faire jouer la concurrence.

      • Créer des éléments graphiques et des supports publicitaires 

Pour commencer, il y a plusieurs types de publicités

  • La publicité persuasive et informative : Agit essentiellement sur la raison.
  • La publicité mécaniste : Crée une réaction mécaniste chez le consommateur.
  • La publicité intégrative/projective : Permet au consommateur de se conformer à un groupe.
  • La publicité suggestive : Fait appel au sens (dénotation/connotation).

Il faudra ensuite faire appel à une agence de pub. Le directeur artistique (DA) s’occupe de la conception visuelle, des choix de typographie ou encore du cadrage. Il utilise des outils tels que InDesign, Illustrator ou encore Photoshop. Le copy rédige et met en place les messages. Il invente également le slogan et peut même choisir un nom de marque. Il utilise principalement Word.

La publicité est donc une forme de communication dont le but est de fixer l’attention d’une cible pour l’inciter à adopter un comportement souhaité. Son but est également de faire connaître à vos futurs clients votre marque de mode.

      • Créer l’entreprise elle-même, 2 cas sont possibles 

Le premier choix est d’aller auprès de la Chambre du commerce. Ce choix est possible si il n’y a pas de production en main propre.

Le deuxième choix est d’aller auprès de la Chambre des métiers. Ce choix est possible si il y a de la production en main propre.

Cette étape est importante afin de pouvoir commercialiser le produit.

      • Recruter des mannequins et organiser un shooting photo

De nos jours, les agences de mannequins sont nombreuses. Il est donc possible d’y faire appel afin d’organiser un shooting photo pour la marque. Grâce aux réseaux sociaux, il est également possible de chercher des youtubeurs ou instagrameurs et de les contacter dans le but de promouvoir la marque et de porter votre ligne de vêtements.

Organiser des évènements et créer des codes-barres pour les références sont des points également importants dans la réalisation d’une marque.

Pour créer une marque, il faut donc s’assurer d’avoir des connaissances sur tous les points ci-dessus. Pour être sûr du bon fonctionnement de celle-ci, il vaut mieux se renseigner auprès de plusieurs sources. Pour durer, l’entreprise devra s’entourer d’un bon notaire, d’un bon comptable et d’un bon banquier afin de pouvoir se concentrer sur le cœur même de son métier.

Maëlle Hankard.

Email

2020-04-20T14:34:27+01:00